Un Système d’Information Géographique (SIG) est un système informatique qui, à partir de diverses sources, rassemble, traite, analyse, combine et présente des données spatiales et géographiques.
Toutefois, on utilise également l’acronyme SIG pour désigner plus largement les « Sciences de l’Information Géographique » et les « études sur l’information géo-spatiale ».

 

Les applications liées aux SIG sont des outils qui permettent de créer des requêtes interactives, d’étudier l’information spatiale, de modifier et d’éditer des données par le moyen de cartes.
Le SIG est aussi un terme général, qui évoque un ensemble de technologies, de processus et de méthodes souvent liés à l’aménagement du territoire, à la gestion des réseaux, aux télécommunications, à l’ingénierie, au transport, à la logistique et à la maintenance.

Les SIG, point de rencontre de divers métiers

Un Système d’Information Géographique s’appuie sur une connaissance technique et sur plusieurs savoir-faire ou métiers. Le spécialiste doit en effet avoir des compétences en géodésie (connaissances des concepts de système de référence et de système de projection). Il doit aussi être compétent en analyse des données, en processus et en modélisation (analyse Merise, langage UML par exemple), en traitement statistique, en sémiologie graphique et cartographique, en traitement graphique, et enfin en informatique !

Toutes ces compétences techniques se retrouvent dans le métier de géomaticien (croisement de géographe et informaticien). Des compétences « métiers » thématiques viennent ensuite s’y ajouter.

GiSmartware entretient depuis 25 ans ces expertises au sein de ses équipes, tant dans le domaine informatique que dans celui des métiers pour lesquels elle propose ses logiciels SIG : domaines de l’eau, de l’assainissement, des télécommunications, de l’énergie, et depuis 2 ans, de la « Smart City ».

Les trois composantes de l’information géographique

Le niveau sémantique

Information relative à un objet décrit par sa nature, son aspect

L'ensemble des caractéristiques de l'objet forme ses attributs (ex. : le numéro d'une parcelle cadastrale, le nom d'une route, d'une rivière, d'une commune, etc.)

niveau topologique

Le niveau topologique

Les relations éventuelles avec d'autres objets ou phénomènes

Ex. : la contiguïté entre deux communes, l'inclusion d'une parcelle dans une commune, l'adjacence entre les différents nœuds des tronçons constituant un réseau, etc. ;

niveau géométrique

Le niveau géométrique

La forme et la localisation de l'objet sur la surface terrestre exprimées dans un système de coordonnées explicite

Ex. : coordonnées géographiques polaires ou sphériques de type Longitude-Latitude ou coordonnées cartographiques issues d'une projection cartographique comme la projection Lambert.