Accueil Solutions cartographiques & IT Contact

[Check­list] Les 4 phases d’un schéma direc­teur d’ali­men­ta­tion en eau potable

Par La rédaction - 1 octobre 2019
Temps de lecture : 6min

Les communes et syndi­­cats français fonc­­tion­­nant en régie ou délé­­ga­­tion ont pour obli­ga­tion de réali­ser un schéma direc­teur au moins une fois tous les 10 ans. Ce schéma est un outil de program­ma­tion et de gestion parti­cu­liè­re­ment stra­té­gique, qui permet notam­ment d’éva­luer les travaux néces­saires sur le réseau analysé – qu’il concerne l’eau ou l’as­sai­nis­se­ment. Pour construire un plan d’ac­­tion qui répon­dra fidè­le­ment à la demande future en eau, il vous faut procé­der en 4 temps. Lesquels ? Réponse dans une check­list signée GiSmart­ware.

Schéma direc­teur : pour quoi faire ?

Au-delà de son aspect régle­men­taire, le schéma direc­teur présente de nombreux avan­tages pour les gestion­naires de réseaux, communes et syndi­cats. Il serait donc dommage de le canton­ner au simple statut de forma­lité admi­nis­tra­tive. Sa fonc­tion prin­ci­pale : analy­ser le patri­moine actuel et ses pers­pec­tives d’évo­lu­tion pour défi­nir comment le préser­ver, le réno­ver, l’op­ti­mi­ser.

De plus, sa réali­sa­tion est l’oc­­ca­­sion clé pour faire le point sur les condi­­tions régle­­men­­taires, tech­­niques et budgé­­taires de l’ap­pro­­vi­­sion­­ne­­ment en eau potable d’une collec­­ti­­vité. Quels besoins se font ressen­tir à l’ins­tant T ? Comment peut-on mieux connaître le réseau afin d’en réduire les coûts d’en­tre­tien ? Comment garan­tir l’ap­pro­vi­sion­ne­ment des habi­tants en limi­tant au maxi­mum les fuites et déper­di­tions ? Voilà autant de ques­tions auxquelles cet outil de gestion permet de répondre.

Une check­list pour ne rien oublier

Bien que le Gouver­ne­ment impose la réali­sa­tion d’un schéma direc­teur pour vos réseaux, aucune métho­do­lo­gie concrète n’est four­nie pour qu’il soit perfor­mant. Pour garan­tir son utilité, les équipes GiSmart­ware ont donc élaboré une check­list réca­pi­tu­la­tive des étapes à suivre. Objec­tif : ne rien oublier et tirer le maxi­mum de profit de cet outil de gestion.

Au programme, des préci­sions sur le déroulé de l’ana­lyse de votre patri­moine, des conseils pour la modé­li­sa­tion du programme de travaux et leur program­ma­tion, mais pas unique­ment. Chif­frage budgé­taire, élabo­ra­tion de scéna­rios, réajus­te­ment du schéma à court, moyen et long terme seront égale­ment abor­dés pour vous accom­pa­gner au bout de la démarche.

Vous êtes confronté à la réali­sa­tion d’un schéma direc­teur mais ne savez pas par où commen­cer ? Jusqu’où pous­ser vos efforts ? Quelles dimen­sions inclure dans votre outil ? Télé­char­gez la check­list réca­pi­tu­la­tive GiSmart­ware pour décou­vrir comment opti­mi­ser cette phase de réali­sa­tion !

 

Par La rédaction - 1 octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseau d'eau potable : le point sur le renouvellement en France
[Cas d’usage] SmartGeo au service de Territoire d’énergie Mayenne

Recommandé pour vous

S'inscrire à la newsletter

Pour ne rien rater de notre actualité...