Accueil Solutions cartographiques & IT Contact

Pollu­tion lumi­neuse : quels sont les défis à rele­ver ?

Par La rédaction - 9 avril 2020
Temps de lecture : 7min

Dans une commune, un bon éclai­rage est néces­saire pour garan­tir la sécu­rité et le confort des usagers de l’es­pace public. Cepen­dant, l’ex­cès de lumière arti­fi­cielle est source de pertur­ba­tions pour la biodi­ver­sité, et entraîne un impor­tant gaspillage élec­trique. Quels sont les enjeux de la pollu­tion lumi­neuse pour l’en­vi­ron­ne­ment et les collec­ti­vi­tés ? Quelles règles juri­diques encadrent l’éclai­rage public ? Expli­ca­tions.

Pollu­tion lumi­neuse : quels enjeux pour les collec­ti­vi­tés ?

Conci­lier perfor­mance et sécu­rité sans négli­ger les aspects envi­ron­ne­men­taux : tel est le défi que doivent rele­ver les collec­ti­vi­tés au quoti­dien. Et celui-ci concerne égale­ment le domaine de l’éclai­rage public.

Les enjeux affé­rents sont consi­gnés dans des direc­tives et des normes compliquées et très denses. Pour rele­ver le défi, il est aujourd’­hui indis­pen­sable de favo­ri­ser un éclai­rage plus perfor­mant et respec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment.

Focus sur la régle­men­ta­tion anti-pollu­tion lumi­neuse

La loi sur les émis­sions de lumière arti­fi­cielle a pris effet lors du Grenelle II portant l’en­ga­ge­ment natio­nal pour l’en­vi­ron­ne­ment. Depuis le 28 décembre 2018, l’ar­rêté fixe des pres­crip­tions tech­niques (répar­ti­tion du flux lumi­neux, tempé­ra­ture de couleur, etc.) à respec­ter en agglo­mé­ra­tion et hors agglo­mé­ra­tion, ainsi que dans les espaces natu­rels proté­gés. Objec­tif : réduire l’in­ten­sité des lumi­naires sans impac­ter la sécu­rité et la visi­bi­lité des personnes. Le tout, en limi­tant les effets néga­tifs de la pollu­tion lumi­neuse sur la biodi­ver­sité.

Ainsi, les lumi­naires instal­lés après le 1er janvier 2020 doivent être conformes à l’en­semble des dispo­si­tions. Pour les lumi­naires exis­tants, l’en­trée en vigueur varie selon la dispo­si­tion et le type d’éclai­rage. Les mesures liées à la tempo­ra­lité seront, quant à elles, effec­tives au 1er janvier 2021.

L’ar­rêté intro­duit égale­ment un volet de contrôle. Ainsi, chaque gestion­naire d’un parc de lumi­naires doit avoir en sa posses­sion un certain nombre d’élé­ments permet­tant de véri­fier la confor­mité des instal­la­tions d’éclai­rage (donnée sur l’in­ten­sité lumi­neuse, date de mise en fonc­tion, puis­sance élec­trique du lumi­naire, etc.).

Connaître le patri­moine lumi­neux pour mieux agir

Dès la compé­tence vali­dée, la commune doit établir une iden­ti­fi­ca­tion complète du patri­moine grâce à la mise en place d’un SIG.

Depuis 2012, les exploi­tants de réseaux ont l’obli­ga­tion de dépo­ser la carto­gra­phie sur un site web natio­nal qui regroupe l’in­té­gra­lité des exploi­tants. L’objec­tif est de préve­nir, par l’ins­truc­tion des décla­ra­tions de travaux (DT) et décla­ra­tions d’in­ten­tion de commen­ce­ment de travaux (DICT), les risques d’ac­ci­dents lors de travaux sur la commune.

Avec ce SIG, les communes adhé­rentes disposent d’un outil permet­tant de suivre l’évolu­tion de leur parc d’éclai­rage public et de signa­ler un besoin de dépan­nage par GMAO (gestion de main­te­nance assis­tée par ordi­na­teur). Il est ainsi possible d’avoir une connais­sance exhaus­tive des points d’éclai­rage et du type de lampe pour program­mer effi­ca­ce­ment la main­te­nance et le rempla­ce­ment des équi­pe­ments.

Cons­­truire sans détruire : le point sur la régle­­men­­ta­­tion 

Pourquoi recou­rir aux outils logi­ciels ?

Grâce aux outils infor­ma­tiques comme le SIG, il est possible de :

pollution lumineuse
 

pollution lumineuse
 

 

Dans les bureaux, sur les routes ou dans les espaces publics, l’éclai­rage joue un rôle crucial au quoti­dien. Mais un équi­libre est à trou­ver entre confort, sécu­rité et impact envi­ron­ne­men­tal. Pour répondre à ces problé­ma­tiques, géoré­fé­ren­cer son patri­­moine est essen­tiel afin de mieux gérer son parc. Un véri­table défi, qui néces­site un travail prépa­ra­toire impor­tant. Pour vous faci­li­ter la tâche, télé­char­gez la check­­list élabo­rée par les experts GiSmart­ware afin de mieux géoré­fé­ren­cer votre patri­moine.

 

Par La rédaction - 9 avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment limiter les défaillances des réseaux d'assainissement ?
[Fiche pratique] Les 7 fonctionnalités essentielles d’un SIG Télécom

Recommandé pour vous

S'inscrire à la newsletter

Pour ne rien rater de notre actualité...