Accueil Solutions cartographiques & IT Contact

[Info­gra­phie] L’éner­gie élec­trique en France : les chiffres clés de 2017 !

Par La rédaction - 22 novembre 2018
Temps de lecture : 4min

Le terri­toire français est en constante évolu­tion, tant démo­gra­phique­ment parlant qu’au niveau des usages des habi­tants. Et avec lui, les besoins en éner­gie explosent. Quel bilan tirer de l’an­née 2017 en termes de consom­ma­tion éner­gé­tique ? La France peut-elle envi­sa­ger l’au­to­suf­fi­sance avec sa produc­tion élec­trique actuelle ? Réponse en info­gra­phie !

consommation et production électrique en France 2017

Une produc­tion élec­trique en léger recul… mais toujours aussi chère

En 2017, la produc­tion élec­trique en France métro­po­li­taine enre­gis­trait un recul de 0,4 % par rapport à 2016. Elle attei­gnait alors les 529 TWh, issus majo­ri­tai­re­ment :

Bonne nouvelle : les éner­gies renou­ve­lables (éolien, solaire et bioéner­gies) ont dépassé les histo­riques fioul et char­bon pour la produc­tion d’élec­tri­cité. Mieux encore, 1 million de Français produi­saient leur propre élec­tri­cité en 2017. Néan­moins, cela ne suffit pas à faire bais­ser les coûts de produc­tion de l’éner­gie : l’élec­tri­cité enre­gis­trait ainsi une note salée de 38,6 milliards d’eu­ros.

Un réseau de qualité, dominé par Enedis

En France, le réseau élec­trique est assez inéqui­ta­ble­ment réparti. En effet, 95 % du terri­toire est desservi par Enedis, là où 160 entre­prises locales de distri­bu­tion (ELD) se partagent les 5 % restants. Soit 1,606 million de foyers sur les 32,125 millions desser­vis en métro­pole.

Néan­moins, les capa­ci­tés d’in­ter­ven­tion d’Ene­dis, acteur histo­rique du domaine, assurent une très bonne qualité de service. De 97 minutes de coupure de courant par Français en 2014, la moyenne est tombée à 65 minutes en 2017. Une moyenne établie en comp­ta­bi­li­sant les réseaux HTB (112 minutes), BT (50 minutes) et HTA (33 minutes).

 

Vous l’au­rez compris, l’élec­tri­cité est en muta­tion constante sur le terri­toire français. La produc­tion élec­trique, en légère baisse, laisse progres­si­ve­ment leur place aux éner­gies renou­ve­lables. Là où la consom­ma­tion par foyer, sous l’im­pul­sion des poli­tiques d’ef­fi­ca­cité éner­gé­tique, a enre­gis­tré une dimi­nu­tion de 200 KWh entre 2016 et 2017. Cette tendance se pour­sui­vra-t-elle ? Les éner­gies renou­ve­lables perce­ront-elles davan­tage dans le mix éner­gé­tique natio­nal ? Réponse l’an prochaine, pour l’ana­lyse 2018 !

Par La rédaction - 22 novembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[Livre blanc] Comment optimiser l’exploitation des points de mutualisation ?
Réseaux ferroviaires : quelle représentation pour quel cas d’usage ?

Recommandé pour vous

S'inscrire à la newsletter

Pour ne rien rater de notre actualité...