Accueil Solutions cartographiques & IT Contact

Smart Grids : une oppor­tu­nité pour mieux gérer les infra­struc­tures élec­triques

Par La rédaction - 19 décembre 2019
Temps de lecture : 6min

Décen­tra­li­sa­tion et inter­mit­tence de la produc­tion, modu­la­tion de la consom­ma­tion… la distri­bu­tion de l’élec­tri­cité tend aujourd’­hui à se complexi­fier. Pour mieux exploi­ter les nouveaux réseaux élec­triques intel­li­gents, égale­ment appe­lés Smart Grids, les gestion­naires de réseau doivent dispo­ser d’ou­tils logi­ciels perfor­mants, dont les SIG. Focus sur le rôle de ces Smart Grids dans la régu­la­tion de l’offre et de la demande.

Les fonc­tions des Smart Grids

Les Smart Grids, ou réseaux élec­triques intel­li­gents, permettent une gestion opti­male des réseaux d’élec­tri­cité de plus en plus maillés. Et ce, en ajus­tant en temps réel l’équi­libre entre produc­tion et consom­ma­tion, et en augmen­tant leur dispo­ni­bi­lité et leur effi­ca­cité par l’uti­li­sa­tion des tech­no­lo­gies infor­ma­tiques.

Avec leurs outils de pilo­tage, ces réseaux permettent d’in­té­grer la produc­tion élec­trique crois­sante d’ori­gine renou­ve­lable et inter­mit­tente (éner­gie solaire et éolienne), de maîtri­ser la demande éner­gé­tique, de gérer la pointe de consom­ma­tion, et de déve­lop­per de nouveaux usages élec­triques en mobi­lité sur un marché toujours plus concur­ren­tiel. En paral­lèle, les outils logi­ciels asso­ciés aux Smart Grids aident le gestion­naire de réseau élec­trique à mieux exploi­ter et main­te­nir son patri­moine.

Enfin, les Smart Grids permettent de mettre en place des réseaux effi­cients dans les régions où le réseau élec­trique reste encore peu déployé (Afrique, régions isolées).

L’offre et la demande : les Smart Grids garants de la régu­la­tion

La notion d’équi­libre entre l’offre et la demande est au cœur de toutes les opéra­tions car elle est garante de la stabi­lité du réseau élec­trique. Pour satis­faire la consom­ma­tion d’élec­tri­cité, le gestion­naire de réseau doit en effet main­te­nir cet équi­libre qui repose sur les prévi­sions de produc­tion et consom­ma­tion d’éner­gie. C’est ce que réalisent juste­ment les Smart Grids, qui sont en mesure de mettre en œuvre des méca­nismes d’ajus­te­ment en temps réel impliquant l’en­semble des parties (four­nis­seur, consom­ma­teur, acteur d’ef­fa­ce­ment).

 

Que se passe-t-il en cas d’ur­gence ?

En situa­tion de demande supé­rieure à la produc­tion, 2 options se présentent :

  • four­nir plus d’élec­tri­cité en ache­tant en urgence de l’éner­gie sur le marché ;
  • réduire la consom­ma­tion en deman­dant aux consom­ma­teurs de dimi­nuer ponc­tuel­le­ment leur consom­ma­tion d’éner­gie.

Exemple : le tarif EJP (Effa­ce­ment Jour de Pointe) est une option inci­ta­tive histo­rique permet­tant de béné­fi­cier d’un prix du kWh d’élec­tri­cité réduit durant 343 jours dans l’an­née. En contre­par­tie, le prix du kWh est beau­coup plus élevé pendant 22 jours d’hi­ver où l’on prévoit une forte demande.

 

Dans certaines situa­tions (grand froid, prévi­sions météo­ro­lo­giques sous-esti­mées, inter­rup­tion de la produc­tion d’élec­tri­cité, etc.), le réseau n’est plus en capa­cité de four­nir la demande. Sans capa­cité de réserve et de déles­tage, il est alors néces­saire d’ache­ter de l’élec­tri­cité sur le marché, où les prix peuvent être très variables :

A contra­rio, en condi­tion de produc­tion exces­sive, les prix peuvent deve­nir néga­tifs. Par consé­quent, il faut mettre en place des proces­sus de stockage ou déles­tage de sites de produc­tion d’élec­tri­cité.

Afin de garan­tir un équi­libre au meilleur coût finan­cier, les Smart Grids ajustent en temps réel les flux d’éner­gie pour s’adap­ter aux situa­tion excé­den­taires comme défi­ci­taires. Une tech­nique qui permet d’évi­ter des situa­tions critiques, comme lors de la panne de courant du 4 novembre 2006 en Europe, qui avait privé d’élec­tri­cité envi­ron 15 millions de clients. Ces périodes de crise peuvent provoquer l’ef­fon­dre­ment complet du réseau, ou blackout. Un risque limité – pour ne pas dire effacé – par les Smart Grids.

 

Anti­ci­per les fluc­tua­tions de la demande d’éner­gie est indis­pen­sable pour opti­mi­ser l’ex­ploi­ta­tion des réseaux et assu­rer la four­ni­ture d’élec­tri­cité aux meilleurs prix. Pour y parve­nir, les varia­tions de consom­ma­tion et l’état des infra­struc­tures sont donc mesu­rés et contrô­lés en temps réel par les Smart Grids. Un défi majeur demeure néan­moins : pour un meilleur fonc­tion­ne­ment des réseaux connec­tés, la qualité, dispo­ni­bi­lité et flexi­bi­lité des réseaux élec­triques actuels doit être augmen­tée. Pourquoi pas avec les solu­tions GiSmart­ware ?

 

Par La rédaction - 19 décembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[Infographie] Renouvellement des réseaux d’eau en France : les chiffres clés
Développer le secteur de l’énergie en Afrique

Recommandé pour vous

S'inscrire à la newsletter

Pour ne rien rater de notre actualité...