Accueil Solutions cartographiques & IT Contact

SIG géné­ra­liste vs SIG métier : quelle solu­tion préfé­rer ?

Par La rédaction - 19 avril 2018
Temps de lecture : 6min

Quand le temps est venu de s’équi­per d’un système d’in­for­ma­tion géogra­phique (SIG), le plus dur est de déter­mi­ner quelle solu­tion est la mieux adap­tée à vos besoins et usages. Que faire : privi­lé­gier un SIG géné­ra­liste ou un SIG métier ? Focus sur les béné­fices et spéci­fi­ci­tés de ces deux types de solu­tions.

SIG géné­ra­liste : la flexi­bi­lité comme maître-mot

Le Système d’in­for­ma­tion géogra­phique géné­ra­liste convient à toutes les acti­vi­tés profes­sion­nelles ayant recours à des données spatia­li­sées sur un fond de plan. Comme le modèle de données numé­riques n’est pas imposé, ce type de SIG offre à ses utili­sa­teurs plus de liberté dans la gestion de son réfé­ren­tiel. En effet, les données sont para­mé­trables : le logi­ciel permet donc avant tout de créer un modèle de données unique.

Autre avan­tage d’un SIG géné­ra­liste : sa capa­cité à exploi­ter massi­ve­ment diffé­rentes sources de données pour réali­ser des trai­te­ments spatiaux opti­mi­sés. Concrè­te­ment, un SIG géné­ra­liste propose 5 opéra­tions prin­ci­pales liées données géogra­phiques (qu’on retrou­vera égale­ment dans un SIG métier) :

En contre­par­tie, le niveau d’er­go­no­mie du SIG géné­ra­liste et ses fonc­tion­na­li­tés ne seront pas aussi avan­cés que ceux d’un SIG métier. On notera cepen­dant la possi­bi­lité, dans certains cas de figures, de confi­gu­rer un SIG géné­ra­liste pour l’orien­ter vers un profil métier, par l’ad­di­tion de modules spéci­fiques au logi­ciel de base.

Système d’in­for­ma­tion géogra­phique métier : au plus proche de votre secteur d’ac­ti­vité

Contrai­re­ment aux SIG géné­ra­listes, les SIG métiers ont des champs d’ap­pli­ca­tion réduits : ils sont élabo­rés pour répondre à des besoins spéci­fiques, dans un secteur d’ac­ti­vité donné. En compen­sa­tion, ces SIG se révèlent meilleurs dans le domaine qu’ils couvrent, notam­ment parce que leur modèle de données décrit préci­sé­ment le patri­moine du métier concerné. Il propose nati­ve­ment des fonc­tions métiers offrant une véri­table aide à l’exploi­ta­tion aux gestion­naires de réseaux.

Grâce à une connais­sance appro­fon­die du métier (process, besoins, contraintes, réseaux d’usa­gers internes et externes, nature des servi­ces…), le SIG intègre unique­ment les para­mètres dont le client aura besoin. Les descrip­tifs d’objets et les règles topo­lo­giques, par exemple, ciblent de façon précise les exigences métiers, pour toujours plus de perti­nence.

De l’im­por­tance de la topo­lo­gie pour les exploi­tants réseaux

 

Autre atout du SIG métier : la fonc­tion dessin permet­tant d’in­té­grer, de nouveau, une approche métier dans la repré­sen­ta­tion des données. En fonc­tion des quali­tés physiques et du fonc­tion­ne­ment des objets concer­nés, leur repré­sen­ta­tion sché­ma­tique sera adap­tée. Ainsi, un SIG métier dédié à la gestion de l’eau, les vannes seront auto­ma­tique­ment orien­tées en fonc­tion du sens de circu­la­tion dans les cana­li­sa­tions.

En répon­dant à une « logique métier », ce type de SIG est parti­cu­liè­re­ment adapté aux besoins d’uti­li­sa­teurs dont le champ d’ac­tion se limite à un domaine défini. De plus, son ergo­no­mie spéci­fique faci­lite consi­dé­ra­ble­ment sa prise en main, la saisie de ses objets et la compré­hen­sion intui­tive des rela­tions entre les données.

 

SIG géné­ra­liste et SIG métier ne sont pas à oppo­ser : chacun présente ses avan­tages et ses incon­vé­nients. Il est d’ailleurs possible de travailler sur la compa­ti­bi­lité des formats d’échanges entre les logi­ciels, afin de tirer parti des fonc­tion­na­li­tés de chaque type de SIG. Pour faire un choix, la première étape est de déter­mi­ner les fonc­tion­na­li­tés dont vos équipes auront besoin. Besoin d’aide pour la suite ? Contac­tez-nous !

Par La rédaction - 19 avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment faciliter l’exploitation des patrimoines et leur maintenance corrective ou préventive ?
Les 3 points forts d’un SIG métier

Recommandé pour vous

S'inscrire à la newsletter

Pour ne rien rater de notre actualité...