Accueil Solutions cartographiques & IT Contact

Les 3 points forts d’un SIG métier

Par La rédaction - 24 avril 2018
Temps de lecture : 5min

Pour faci­li­ter le travail quoti­dien de vos colla­bo­ra­teurs, l’im­plé­men­ta­tion des dernières tech­no­lo­gies est souvent d’un grand secours. Et ce, d’au­tant plus lorsqu’il s’agit de gérer des données carto­gra­phiques. Vous envi­sa­gez d’in­té­grer un SIG métier ? Voici les 3 avan­tages prin­ci­paux de cette solu­tion.

Un modèle de données répon­dant à une logique métier

Grâce à un modèle de données concep­tuel inté­grant avec préci­sion le patri­moine métier en ques­tion, les Systèmes d’in­for­ma­tion géogra­phique (SIG) métier se révèlent plus perfor­mants dans le domaine qu’ils couvrent que les solu­tions géné­ra­listes.

En effet, une connais­sance exhaus­tive du patri­moine métier concerné (process, tech­no­lo­gies, archi­tec­ture, normes, proto­coles) permet la construc­tion d’un SIG métier répon­dant aux attentes des profes­sion­nels d’un secteur d’ac­ti­vité parti­cu­lier.

 SIG géné­ra­liste, SIG métier : quelle solu­tion vous va le mieux ? ◇

La fonc­tion dessin : pour une repré­sen­ta­tion opti­male des réseaux

Retrou­vée exclu­si­ve­ment dans le SIG métier, la fonc­tion­na­lité dessin avan­cée offre la possi­bi­lité de repré­sen­ter sché­ma­tique­ment le patri­moine tout en s’ins­cri­vant dans une logique pratique quant au secteur d’ac­ti­vité concerné. Un véri­table atout par rapport à un SIG géné­ra­liste, qui ne propo­sera pas cette person­na­li­sa­tion !

Cette fonc­tion permet d’être au plus près de la réalité terrain en para­mé­trant les quali­tés des objets et leurs moda­li­tés de fonc­tion­ne­ment. Par exemple, dans l’uni­vers des Télé­coms, les règles de raccor­de­ment NDS (numéro de dési­gna­tion supplé­men­taire) ou NDI (numéro de l’ins­tal­la­tion) seront inté­grées. Dans le domaine de l’éner­gie, la découpe des câbles sera quant à elle sché­ma­ti­sée de manière adéquate si la pose d’un appa­reil de coupure est envi­sa­gée.

◇ Client lourd vs client léger : quel choix pour quels usages ? ◇

SIG métier : des fonc­tion­na­li­tés métier aux pers­pec­tives infi­nies

Autre point fort d’un SIG métier : la possi­bi­lité de créer des fonc­tion­na­li­tés métier du fait du déploie­ment d’un modèle de données concep­tuel spéci­fique. À condi­tion que la dimen­sion topo­lo­gique soit prise en compte, le champ de créa­tion de ces fonc­tion­na­li­tés et sans limite.

Des exemples ? Calcu­ler la longueur d’une route optique ou mesu­rer l’at­té­nua­tion de la fibre optique via un SIG Télé­com, voire même défi­nir préci­sé­ment une zone de distri­bu­tion élec­trique depuis un poste source !

◇ De l’im­­por­­tance de la dimen­­sion topo­­lo­­gique pour les exploi­­tants de réseaux ◇

 

Vous avez besoin de conseils ou d’un accom­pa­gne­ment pour le choix ou le déploie­ment d’une solu­tion SIG métier ? Contac­tez-nous !

Par La rédaction - 24 avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SIG généraliste vs SIG métier : quelle solution préférer ?
Top départ pour les Assises de l’eau

Recommandé pour vous

S'inscrire à la newsletter

Pour ne rien rater de notre actualité...