Accueil Solutions cartographiques & IT Contact

Descrip­tion d’un réseau ferro­viaire : comment et pourquoi l’uni­fier ?

Par La rédaction - 29 novembre 2018
Temps de lecture : 8min

Le réseau ferro­viaire peut être repré­senté de diffé­rentes manières, qui répondent à des cas d’usage diffé­rents. Carto­gra­phique, sché­ma­tique, linéaire, attri­bu­taire, 3D : les modes de descrip­tion ne manquent pas, et compliquent la mise en place d’un système d’in­for­ma­tion effi­cace. La solu­tion ? Unifier la descrip­tion du réseau ferro­viaire. On vous explique pourquoi et comment procé­der.

 

Descrip­tion du réseau ferro­viaire : les outils spécia­li­sés dans chaque facette

L’as­set mana­ge­ment

L’as­set mana­ge­ment ou la gestion des actifs permet une descrip­tion du réseau ferro­viaire centra­li­sée, en détaillant tous les objets et leurs rela­tions. Cette méthode offre une bonne gestion tempo­relle et consti­tue une base de données fiable pour déve­lop­per une solu­tion de gestion de la main­te­nance assis­tée par ordi­na­teur (GMAO).

En contre­par­tie, cette approche pâtit de l’ab­sence ou de l’in­suf­fi­sance de gestion du réfé­ren­ce­ment linéaire, de la topo­lo­gie et de la géogra­phie. Ces outils de gestion sont égale­ment dotés d’in­ter­faces peu intui­tives d’un point de vue métier, sauf à y appor­ter des déve­lop­pe­ments spéci­fiques.

 

Les SIG

Les systèmes d’in­for­ma­tion géogra­phique (SIG) stockent et valo­risent des données carto­gra­phiques, et permettent de gérer le réfé­ren­ce­ment linéaire et la topo­lo­gie des réseaux. Ce sont des outils de saisie graphique puis­sants… qui présentent néan­moins des insuf­fi­sances dans la saisie attri­bu­taire et la gestion des objets non carto­gra­phiques et/ou dans la prise en compte de la dimen­sion tempo­relle.

 

Les solu­tions à façon

Avec une solu­tion à façon, tout est possible puisque le système de gestion infor­ma­tique est conçu sur mesure. Désa­van­tage : ces solu­tions IT sont plus coûteuses qu’une solu­tion sur étagère, compte tenu notam­ment du temps investi dans leur déve­lop­pe­ment.

 

Quid du secteur ferro­viaire ?

Hormis les solu­tions à façon, tous les produits présen­tés sont géné­riques. Par consé­quent, même s’ils sont confi­gu­rables pour être utili­sés dans le domaine ferro­viaire, aucun n’a été conçu spéci­fique­ment pour ce secteur.

Il existe des logi­ciels dédiés au secteur qui gèrent nati­ve­ment la descrip­tion du réseau ferro­viaire sous toutes ses facettes : outils de concep­tion de voie, de signa­li­sa­tion, d’ali­men­ta­tion élec­trique, etc. Cepen­dant, si ces logi­ciels ne sont pas inté­grés dans une archi­tec­ture bien pensée, il y a une forte proba­bi­lité de tomber dans le piège d’un système infor­ma­tique orga­nisé en silos.

 

Limites du fonc­tion­ne­ment en silos

Exemple d’un SI orga­nisé en silos

Les systèmes infor­ma­tiques (SI) des orga­ni­sa­tions sont utili­sés par diffé­rentes fonc­tions métier et chacun de ces systèmes partage néces­sai­re­ment des données de réfé­rence. Il est donc crucial pour une orga­ni­sa­tion d’uti­li­ser ces données réfé­ren­tielles d’une façon cohé­rente à travers chacun de ses systèmes.

Si les données réfé­ren­tielles sont disper­sées dans l’éco­sys­tème infor­ma­tique, les SI évoluent en paral­lèle, sans inter­ac­tion. Dans un SI ferro­viaire « siloté », on retrouve un silo voies, un silo caté­naires, ou encore un silo signa­li­sa­tion – tous carac­té­ri­sés par un manque d’uni­cité et de cohé­rence.

 

Inef­fi­ca­cité de saisie

Dans un système d’in­for­ma­tion dépourvu d’un Master data mana­ge­ment (MDM) ou gestion des données de réfé­rence, les voies doivent être saisies dans le silo voie puis au mieux migrées, au pire saisies à nouveau, dans les deux autres silos des caté­naires et de la signa­li­sa­tion. En enco­dant plusieurs fois la même infor­ma­tion, le SI en silo demande des efforts opéra­tion­nels supplé­men­taires.

 

Mauvaise préser­va­tion de la qualité des données

Ces saisies multiples sont un facteur aggra­vant le risque d’er­reur de saisies. D’une part, par le nombre plus impor­tant de saisies et d’autre part, à cause du risque d’import de données obso­lètes. Si une correc­tion est néces­saire dans le silo voie, comment garan­tir que la correc­tion se réper­cute effi­ca­ce­ment dans les deux autres silos ?

 

Diffi­culté à échan­ger des données

Si un consom­ma­teur de données a besoin des caté­naires et de signaux, il rece­vra des données de deux silos indé­pen­dants qui lui livre­ront tous deux des voies. Charge au consom­ma­teur de gérer les doublons, les inco­hé­rences, etc. Quelles règles sont à appliquer ?

En plus de complexi­fier le main­tien en qualité des données en amont, les silos rendent diffi­cile l’ex­ploi­ta­tion de ces données par les consom­ma­teurs. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, si les données voies sont dupliquées dans le silo caté­naire et le silo signa­li­sa­tion, un consom­ma­teur qui aurait besoin de l’en­semble de ces données se retrouve poten­tiel­le­ment avec trois jeux de voies : les “voies-voies”, les “voies-caté­naires” et les “voies-signa­li­sa­tions”. Une même voie peut donc être décrite trois fois de manière plus ou moins à jour, sans que le consom­ma­teur puisse savoir laquelle des trois versions est la version correcte.

 

Redon­dance des déve­lop­pe­ments

Avec ce fonc­tion­ne­ment en silos, il n’est pas rare de déve­lop­per un outil de saisie de voie dans le silo des voies, dans le silo de signa­li­sa­tion et dans le silo alimen­ta­tion. Trois déve­lop­pe­ments auront ainsi été néces­saires pour décrire un seul objet !

Si l’on veut garan­tir une certaine synchro­ni­sa­tion des données parta­gées par les silos, il faut utili­ser des méca­nismes d’échange de données comme les tech­no­lo­gies infor­ma­tiques inter­gi­ciels ou midd­le­ware telles que l’ETL (Extract-Trans­form-Load).

 

La cible : le réfé­ren­tiel d’in­fra­struc­ture

Des silos à un réfé­ren­tiel centra­lisé

À la diffé­rence de l’ar­chi­tec­ture précé­dente, les données réfé­ren­tielles sont conser­vées en un seul lieu et distri­buées aux appli­ca­tions selon une fréquence prédé­ter­mi­née. Le système contient égale­ment une unique version active, complé­tée par des versions inac­tives stockées si néces­saire.

 

Des fonda­tions solides

La péren­nité et la faisa­bi­lité d’un réfé­ren­tiel centra­lisé sont garan­ties par :

 

Quel outillage ?

Le réfé­ren­tiel d’in­fra­struc­ture permet la mise en place d’ou­tils métier sans risque de silo­tage appli­ca­tif. Reste désor­mais le risque de silos fonc­tion­nels où l’in­té­gra­tion d’une facette spéci­fique de la donnée se ferait dans une appli­ca­tion, et celle d’une autre dans une seconde appli­ca­tion.

Par exemple, on peut imagi­ner d’un côté, la descrip­tion géogra­phique chez un client SIG et de l’autre, la descrip­tion attri­bu­taire de la signa­li­sa­tion dans outil de concep­tion métier. Pour gagner en effi­ca­cité, il faudrait se tour­ner vers l’uti­li­sa­tion d’ou­tils permet­tant d’ap­pré­hen­der toute la donnée, dans toute sa richesse et dans des inter­faces adap­tées au métier.

 

La descrip­tion du réseau ferro­viaire comporte de nombreuses facettes. L’as­set mana­ge­ment permet une gestion tempo­relle et une base de données suffi­santes pour déve­lop­per une solu­tion de GMAO, mais n’in­tègre pas la gestion spatiale du réseau. Les SIG sont quant à eux des outils gérant effi­ca­ce­ment le réfé­ren­ce­ment linéaire et la topo­lo­gie. Cepen­dant, ils possèdent des faiblesses dans la gestion des objets. Enfin, une solu­tion à façon serait idéale, mais son déve­lop­pe­ment est encore trop coûteux. La meilleure solu­tion serait ainsi la mise au point d’un outil unique offrant une vision complète, sur le plan spatial et tempo­rel, pour unifier la descrip­tion du réseau ferro­viaire.

Par La rédaction - 29 novembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[Cahier des charges] Mon projet SIG Télécom
Construire sans détruire : le point sur la réglementation

Recommandé pour vous

S'inscrire à la newsletter

Pour ne rien rater de notre actualité...